tennis club de morières les avignon : site officiel du club de tennis de MORIERES LES AVIGNONS - clubeo

Masters 1000 d'Indian Wells : Rafael Nadal joue «avec plus d'énergie et de joie»

19 mars 2016 - 07:13

«Lorsque Nishikori domine le début de match, vous dites-vous qu’à un moment ou à un autre, son niveau va chuter et qu’il faut attendre ?
Je ne me suis jamais dis que Nishikori surjouait, jamais. Je sais quel niveau il peut pratiquer et je tenais seulement à me concentrer sur mon propre jeu. Il était, comme il sait l’être, rapide, agressif, prenant la balle très tôt et frappant fort. On sait quel tennis il peut pratiquer. J’ai juste essayé de m’appliquer sur mes retours et, lorsque son pourcentage de premières balles a diminué, j’ai de mon côté mieux servi. C’est comme ça que je suis revenu dans la partie.  

«Je retrouve cette force de combattre»

Pensez-vous avoir retrouvé ici ce qui faisait votre force, qu’un déclic s’est produit ?
Je suis ce que je suis, et en ce moment je me sens simplement très fort mentalement. C’est important pour moi, toute ma carrière je me suis battu, je n’ai rien lâché et je retrouve cette force de combattre. L’an dernier, j’ai été par moments envahi par le doute, un peu d’anxiété, aussi. Ce n’était pas bon.

Dès lors que je retrouve les vertus du combat, je redeviens moi-même. En ce sens, cette semaine est très positive pour moi. Je joue avec plus d’énergie et de joie. C’est le plus important. Ça permet de ne pas être tendu dans les vestiaires avant les matches et de finir la journée avec le sourire. C’est ça le jeu, c’est ca le sport. Il n’y a rien de plus important.  

«Très heureux de retrouver Novak»

Samedi, vous allez retrouver Novak Djokovic en demi-finale. La dernière fois que vous l’avez rencontré, c’etait à Doha, où vous aviez largement perdu. Pensez-vous pourvoir rebondir ?
Il est clair que ça n’avait pas été un match serré. D’un autre coté, il avait réussi des points absolument fantastiques. Il avait joué ce jour-là un tennis incroyable et, quand il évolue à ce niveau-là, on ne peut pas l’arrêter. Après cette finale, il n’y avait rien d’autre à dire et à faire que de le féliciter. C’est sûr que demain (samedi) il partira favori, mais ce sera un autre jour, et forcément un autre match. En tous cas, je suis très heureux de retrouver Novak.»

 

Commentaires

  • eric fabregues
    14 juillet

    Eric Fabregues

    Entraîneur

    46 ans

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez régulièrement l'actualité du club par e-mail

OU